lundi 7 juin 2021

C'est gagné! L'Etat condamné pour manque d'heures d'AESH auprès d'un enfant en situation de handicap

 

C’est gagné ! 👏👏

Le jugement rendu par le Tribunal Administratif de Marseille vendredi 04 juin 2021 condamne l'Inspection d'Académie d'Aix-Marseille à couvrir les heures manquantes d'AESH pour un enfant sous cinq jours.

Me Habib Eglantine, avocate marseillaise engagée sur la défense des droits liés au handicap, a obtenu gain de cause pour Laetitia, maman de Lucas, 11 ans, enfant avec autisme et scolarisé en CM2 accompagné seulement 12H au lieu de 18H par un AESH (accompagnant d'enfants en situation de handicap).



La raison est simple : plusieurs AESH sont absents dans l'établissement, non remplacées et l'école est contrainte de redéployer les AESH présents entre les enfants notifiés par la MDPH, ne pouvant ainsi pas couvrir toutes les heures et ce afin de ne laisser aucun enfant sans accompagnement. Bref, on déshabille Paul pour habiller Jacques.
Les répercussions sont immédiates : Lucas ne travaille presque plus en classe. Alors oui il va à l'école mais n'apprend pas !

L’Etat a failli dans la prise en charge éducative et l’absence d’attribution d'AESH, pour la durée accordée pour le temps scolaire par la décision de la MDPH, ce qui porte atteinte à la liberté fondamentale du droit à l’éducation de l'enfant. 


Avec d'autres parents d'élèves et l’accompagnement de MPE13, la maman de Lucas a créé le collectif "Où est mon AESH?" avec le soutien de Me Habib Eglantine afin que chaque parent d'enfant en situation de handicap puisse défendre le droit à l'éducation de leurs enfants.
En France, ce sont des centaines voire des milliers d'enfants qui sont concernés.
Une Nouvelle Jurisprudence est née ! Elle est porteuse d'Espoir pour les familles et mettra nous l’espérons, un frein aux manquements graves de l’Etat quant au respect du Droit Fondamental à l'Education.

👉 Pour contacter ce collectif : ouestmonaesh@gmail.com

MPE13 et les parents du collège Jean Giono de Marseille se mobilisent pour plus de moyens


 

dimanche 16 mai 2021

Audience du collectif "des moyens pour une école inclusive 13" par le recteur de l'Académie d'Aix-Marseille

 
Le mardi 27 avril, le collectif "des moyens pour une école inclusive 13" dont MPE13 fait partie a été reçu en audience auprès du Recteur de l'Académie d'Aix-Marseille
Dans les annonces:
👉 création de 6 classes ULIS en collège pour rattraper l'énorme retard dans notre département sur le second degré
👉 1 unité autistique créée
👉 renforcer par des moyens humains (3 ETP) la gestion du service de l'école inclusive
👉 le changement de la cartographie des PIAL
👉 4000 recrutements en ETP au niveau national à la rentrée 2021 mais on ne sait pas encore combien seront affectés sur notre département.

Mais une enveloppe toujours insuffisante:
😡 pour permettre une école réellement inclusive qui fait que la circulaire départementale fixant à 5h l'aide mutualisée pour raison uniquement budgétaire ne sera pas revue! or nous exigeons son retrait immédiat !
😡 pour permettre d'avoir une véritable brigade en AESH de remplacement,
😡 pour aider chaque enfant en fonction DE SES BESOINS en leur octroyant une AESH en respect de la notification MDPH
😡 pour valoriser et payer correctement les AESH, un métier essentiel aujourd'hui
😡 pour bien former et de manière régulière tous les acteurs professionnels enseignants et AESH

Pour toutes ces raisons et bien d'autres encore , parce que l'aide à nos enfants n'est pas négociable, parce que nous voulons d'une société qui respecte la loi et ses engagements d'inclusion pour les enfants en situation de handicap, le combat continue et nous irons jusqu'au bout!

jeudi 6 mai 2021

Demi-Jauge dans les collèges et lycées: informations suite à échanges avec le rectorat

Le lundi 3 mai, les collèges et les lycées de notre département ont ouvert en demi-jauge. Nous avons échangé avec le rectorat afin d’obtenir des précisions sur les différentes modalités et possibilités d’aménagements des cours en demi-groupe.

1) La demi-jauge est obligatoire dans tous les lycées et pour toutes les classes de 4ème et de 3ème. Elle n’est pas calculée par classe, mais sur l’ensemble de l’effectif de l’établissement (pour les lycées) et sur l’ensemble de l’effectif des 4èmes et des 3èmes (pour les collèges). Cela permet aux chefs d’établissements de garder des classes entières, tout en réduisant les effectifs présents à l’intérieur de l’établissement, ainsi qu'à la demi-pension. 

2) Plusieurs dispositifs d’alternance des cours en demi-groupe sont possibles : alternance des 1/2 groupes par demi-journée, un jour sur deux ou une semaine sur deux. Il est possible de choisir de garder certaines classes ou certains niveaux en classe entière. 

3) Les chefs d’établissements ont la responsabilité du dispositif mis en place et la liberté d’adapter ce dispositif à la configuration de leur établissement. Comme cela s’est produit avec les lycées depuis novembre, chaque collège peut donc avoir une organisation personnelle, différente de ce qui est mis en place dans les autres établissements. 

4) Pour les lycées, officiellement il est obligatoire de mettre en place une organisation qui prévoit la présence de seulement la moitié des effectifs du lycée par jour et où seulement 50% des cours en présentiel sont assurés. Cependant, depuis novembre, seulement 2 lycées sur 16 à Marseille fonctionnent avec seulement 50% des cours qui sont dispensés. Les autres lycées ont réussi à fonctionner avec des dispositifs permettant d’assurer entre 60% et 80% des cours, en gardant de nombreux cours en classe entière, sans connaître de dégradation de la situation sanitaire. Si les chefs d’établissements, en concertation avec les enseignants et les parents, décident de garder le dispositif précédemment mis en place, le rectorat ne devrait pas s’y opposer. 

Notre demande de concertation des parents d’élèves et nos alertes concernant les dégâts causés dans les familles par une semaine entière passée à la maison ont été entendues par le rectorat. Ainsi, il a transmis aux chefs d’établissements les consignes suivantes : 

1) Privilégier le dispositif le moins pénalisant pour les élèves et éviter au maximum l’alternance des cours sur un mode « une semaine oui / une semaine non », qui entraîne inévitablement un grand nombre de décrochage. 

2) Lorsque cela est possible, organiser un CA, pour choisir le dispositif qui sera mis en place en concertation avec les enseignants et les parents d’élèves élus. Il est nécessaire d’écouter les parents et les élèves pour choisir une organisation qui leur convient et qu’ils n’aient pas l’impression de subir une décision qui leur est imposée. 

3) Une communication régulière avec les associations de parents d’élèves et l’ensemble des parents est nécessaire, d’une part pour que les élèves et leur famille soient informés suffisamment à l’avance du dispositif qui sera choisi et puissent s’organiser en conséquence, et d’autre part pour que les parents aient connaissance de l’évolution de l’épidémie au sein de l’établissement durant toute la période du dispositif et puissent mesurer l’impact sanitaire du dispositif choisi. 

Nous avons constaté que certains chefs d’établissements ont suivi ces recommandations en convoquant en urgence un CA cette semaine et en communiquant avec les parents dès le début de la semaine. Nous continuerons à être vigilant et à communiquer avec le rectorat afin que l’organisation choisie soit la moins pénalisante pour les élèves et que les deux derniers mois de l’année se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

mercredi 24 mars 2021

Marseille : pause méridienne

Le conseil municipal de la Ville de Marseille qui se tiendra le 2 avril 2021 révèlera les premières décisions importantes en terme de budget. Même si tout est évolutif et que tout ne se fera pas en un an, il y a de fortes demandes et un changement attendu. Le courrier que vous pouvez consulter ci-dessous, à l'attention du Maire de Marseille, reprend les attentes des parents d'élèves MPE13. Il a été préparé par le groupe de travail "restauration scolaire" mis en place par le MPE13 depuis deux mois.

Nous espérons que le budget présenté apportera des éléments de réponses substantiels au regard de l'enjeu et donnera un cap clair et détaillé avec les différentes étapes à franchir. Cela nous semble essentiel.

lundi 15 février 2021

CA des lycées : proposition de communiqué

Suite à notre RDV avec Monsieur le Recteur, où de nombreuses questions et demandes sont restées sans réponse concrète, nous vous proposons le communiqué ci-joint (format pdf, format odt) (voir aussi le texte ci-dessous).

Nous vous conseillons de vous en emparer, de le modifier en fonction de la situation de votre établissement, d’ajouter des demandes supplémentaires, afin de le présenter en conseil d'administration sous forme de motion, de l’adresser par mail à votre chef d’établissement avec copie au rectorat ou de le diffuser aux parents de vos établissements.

Vous pouvez donc soit l’utiliser tel quel, soit changer la signature pour le transformer en courrier à votre chef d’établissement ou en motion présentée en CA.

Merci de nous tenir au courant de l’utilisation que vous en faites.

Les administrateurs et administratrices du MPE13.




vendredi 12 février 2021

vendredi 29 janvier 2021

Formation DGH

Pour les représentants de parents d'élèves siégeant au conseil d'administration de leur collège ou lycée :

Le MPE13 organise

un atelier de formation sur la DGH animé par un proviseur et un principal,

SAMEDI 13 février 2021 de 9h00 à 12h

en visio zoom sur inscription préalable.




jeudi 28 janvier 2021

Antennes relais et établissements scolaires : participez à la cartographie

Comme vous le savez peut-être, la 5G est déployée à Marseille depuis le 3 décembre. En effet, Marseille a été choisie par Orange comme ville-pilote pour expérimenter la 5G. La couverture sera ensuite étendue aux autres communes du département, dont les antennes relais sont déjà équipées à cette fin.

Cette nouvelle technologie est sujette à débat. Parmi les polémiques suscitées, il y a le peu de recul actuel sur ses effets possibles sur la santé, qui justifierait d’après certaines personnalités un moratoire, sur la base du principe de précaution.

De manière générale, et même si les ondes électromagnétiques sont classées officiellement par le centre International de Recherche sur le Cancer comme peut être cancérogènes pour l’homme, les données scientifiques ne convergent pas actuellement. Peut être parce qu’il n’y a pas d’effet, peut être parce que ces effets sont difficiles à objectiver. C’est pourquoi, pour les populations sensibles, le principe de précaution est souvent évoqué.

Or, certaines antennes-relais sont installées à proximité d’établissements scolaires de Marseille, mais aussi d’autres villes du département. Dans certains cas, elles sont même positionnées sur des bâtiments immédiatement adjacents aux établissements. Le déploiement de la 5G fait donc resurgir de manière aigüe la problématique de l’exposition possible de nos enfants aux radiations électromagnétiques pendant le temps scolaire.

Il faut savoir qu’il n’y a pas de réglementation sur la distance minimale entre une antenne et un lieu accueillant du public sensible (comme des enfants en développement). Par contre, la quantité de radiations ne doit pas dépasser un certain seuil, qui peut être mesuré par les autorités compétentes. Par ailleurs, dans tous les cas, il est justifié de se questionner sur la présence d’antennes-relais parfois à quelques mètres des enfants qui sont en train d’apprendre dans leurs classes.

C’est pourquoi nous pensons que le MPE13 pourrait contribuer à recenser les établissements concernés par la présence d’antennes-relais.
Vous pouvez très facilement, en vous connectant au site suivant
- déterminer si il y a une antenne près de l’établissement de vos enfants
- estimer la distance entre l'antenne et l'établissement (par exemple à l'aide de l'outil "règle")
- noter le ou les opérateurs
- voir quelles sont les caractéristiques techniques de cette a
ntenne
(si elle émet en 2G, 3G, 4G et 5G).


Lorsque vous aurez fait cela, vous pourrez participer à notre questionnaire en ligne ici :

https://forms.gle/n5CPnZ3QMf239A4R6

Ceci nous permettra d’interpeller les autorités compétentes de manière plus efficace sur ce potentiel problème sanitaire. Nous vous remercions pour votre participation.

Conférence Parcoursup - 8 fevrier 2021

Comment faire ses choix de spécialités et ses choix sur Parcoursup ?

Quelles stratégies adopter ?

Comment s'informer ?

MPE13 vous invite à sa visioconférence Zoom :

"Orientation au lycée et Parcoursup" 
 
 Lundi 8 février 2021 à 17h30-19h00 
 

Elodie Antoni, psychologue de l'orientation et adhérente du MPE13 présentera Parcoursup, évoquera ces différents sujets et répondra à vos questions.

 
Cette conférence suivie d'échanges est libre et accessible à tous-tes,
mais sur inscription en remplissant (avant le 8 février 17h00)
ce formulaire en ligne: https://forms.gle/SHFqHcTVsNrRppNWA.

Le lien vers la conférence zoom vous sera ensuite envoyé
par e-mail (de préférence) ou sms, par les organisateurs, le jour même 
-> vérifiez votre messagerie !

Ce moment d'information et d'échanges est très important pour les parents.
Le mouvement des parents d'élèves MPE13 l'organise pour vous,
alors connectez-vous nombreux et nombreuses et 
partagez cette information autour de vous avec les parents d'élèves de vos établissements.